Des nouvelles de Moselle




2017, 2 portraits, 14 lectures, 50 affiches 80 × 120 cm à emporter + enregistrements sonores

Les Grands Voisins est un lieu autogéré de Paris où s’organisent collectivement artistes, jeunes entreprises, associations et centre d’hébergement pour demandeurs d’asile. L’exposition La pensée du tremblement y prenant place, j’ai imaginé une pièce qui tenait spécifiquement compte de cet espace social. On y retrouve les portraits de Béatrice et Georges, tous deux vivant en Lorraine, ainsi que leurs définitions du mot « frontière ». Sur place, leur propos sont lus, interprétés, par des volontaires croisé·e·s dans les allées des Grands Voisins.
Chantal, Fatima, Bastien, Mohamed (entre autres) deviennent ainsi des portes-parole pour Béatrice et Georges. D’une voix plurielle, ils·elles nous racontent tantôt les jeux d’enfants à cheval sur une invisible frontière avec l’Allemagne, l’immigration de parents pendant la guerre, les vacances, la vie dans un logement de fonction,… Des histoires simples qui nous emmènent ici ou ailleurs, selon l’accent avec lequel on les écoute.


Photos de vernissage, par le collectif Diamètre © Chloé Nicosia + © Olivier Nguyen