Les noyés

2018, 75 monotypes bleus sur papier + feuilles de calque bleu

Les noyés sont une série de 75 portraits d’hommes, de femmes, d’enfants dont le visage est totalement ou partiellement recouvert par une feuille de calque bleu. Il s’agit de personnes réelles, plus ou moins familières, qui ont toutes répondu à un appel à participation lancé sur Facebook et m’ont envoyéune photo. Ensemble, nous simulons une noyade aléatoire.


© François Bellabas


À priori, mes proches n’encourent pas un tel risque, mais qu’en serait-il s’ils avaient à traverser la méditérranée sur des bateaux de fortune? Si nous vivions dans une ville côtière désormais vouée à disparaître ? L’eau monte, l’eau menace, l’eau va changer le monde. Dans le siècle qui vient, des millions de gens se déplaceront parce que leurs territoires coulent. Face à cette fatalité, nous sommes nés au bon endroit.
Certains proches ont décliné l’invitation : l’idée se retrouver noyé — même fictivement — leur est insupportable. C’est une réalité insupportable. Les noyés témoignent de cette réalité.